Zéro déchet : des emballages alimentaires à partir de fruits et légumes

221
0

Nombreuse est la population qui essaie de faire attention à la planète. Que ce soit vous à la maison, par de simples petits gestes, comme fabriquer vous-mêmes vos cosmétiques, lessives, dentifrice, trier vos déchets… ou ceux qui ouvrent des boutiques zéro emballages, ou encore certains créateurs qui ne manquent pas d’ingéniosité, le bien être de la planète est de plus en plus au coeur des discussions, même s’il reste encore du chemin à parcourir…

Nous vous parlions il y a quelques temps des baskets en laine recyclée Ubac, des tasses de café fabriquées à partir du marc de café, ou encore des vêtements éco-responsables à partir de déchets alimentaires.

En Italie, Emma Sicher est une designer qui a lancé un projet 100% écologique : “From Peel to Peel” (de peau à peau). Le principe ? Elle crée des emballages alimentaires 100% biodégradables, conçus à partir des restes de fruits et légumes. Une bonne alternative aux emballages en plastique ou en carton, qui s’inscrit notamment dans le zéro déchet.

Pour cela, Emma Sicher fait fermenter la cellule microbienne, c’est-à-dire une culture symbiotique de bactéries de levures, créée à partir des restes de légumes et de fruits. Ainsi, les micro-organismes vont réagir avec le fructose et les vitamines que contiennent ces déchets alimentaires, afin de proliférer et créer des couches de cellulose.

La cellulose est l’élément essentiel pour les parois des cellules végétales, puisqu’elle va leur permettre de conserver un aspect rigide. Un matériau fabriqué en trempant des déchets de fruits et de légumes dans de l’eau et des composés acétiques. Ce mélange va ensuite reposer pendant deux à quatre semaines (tout dépend l’épaisseur voulue) et va sécher à température ambiante.

Suite à ces différents procédés, on obtiendra alors un matériau translucide, ayant des caractéristiques similaires à celles du papier, du cuir ou du plastique. En ce qui concerne les couleurs et les textures données, tout dépend des fruits et des légumes utilisés.

Selon la Commission Européenne, entre 2006 et 2015, au sein de l‘UE, le papier et le carton étaient les principaux déchets d’emballages, suivis du plastique et du verre.

Une très belle alternative pour le bien être de notre jolie planète, qui nous a totalement enchanté !

 

Source
Crédits Photos : Emma Sicher