Notre addiction au smartphone photographiée par Antoine Geiber

1771
0
Partager :

Cette série d’illustrations ainsi que le travail de du photographe londonien Babycakes Romero avec son projet baptisé The death of conversation.
Avec le même message, voici aujourd’hui le travail du photographe Parisien Antoine Geiger qui s’interroge lui aussi sur ce monde hyper-connecté. SurFake nous présente des portraits d’inconnus litéralement aspirés par leur smartphone. « Par la technologie, l’humanité s’est éloignée de l’animal pour mieux se rapprocher de la plante. la différence que l’homme est une plante mobile. On s’est enraciné dans notre modernité. »

source : Golem13

surfake00surfake2surfake3

Partager :