Abdelkader Lhakkouri, scénariste de BD

248
0

Abdelkader Lhakkouri adore l’écriture et les Bandes dessinées. Aujourd’hui, il est scénariste de BD !

Un beau parcours que l’on vous propose de découvrir à travers une interview démentielle

 

(Crédit photo : Abdelkader Lhakkouri – DAHAKA – NATS EDITIONS)

 

(Découvrez ci-dessous l’interview démentiel !)

 

Pouvez-vous vous présenter?

Je suis Abdelkader Lhakkouri.
J’ai 34 ans, originaire de Montauban.
Je travaille depuis 11 ans pour le Ministère de la Justice, et depuis 2015, j’ai également la chance d’être scénariste de BD.

Comment avez-vous découvert cet attrait pour la réalisation de BD?

Mon amour pour la bande dessinée est né lorsque j’avais huit ans, grâce aux comics d’Amazing Spider-Man offerts par mon oncle.
J’ai très longtemps été un grand fan de comics, encore à ce jour, et ce n’est que plus tard que j’ai élargi le spectre de mes lectures à la BD franco belge et aux mangas.
En parallèle, durant mon adolescence, j’ai découvert le plaisir de l’écriture, et l’envie de devenir auteur a été, je pense, une façon de concilier ces deux passions.

Comment avez-vous fait pour faire connaître vos BD autour de vous?

Mon épouse vous dirait certainement que je ne suis pas un très bon promoteur de mon travail.
En effet, je n’ai jamais vraiment investi les réseaux sociaux, qui sont pourtant un canal de communication idéal pour gagner en visibilité.
Je me contente de poster de temps en temps des informations relatives à mes publications, mais je n’aime pas insister car j’ai l’impression que ça n’intéressait finalement pas grand monde dans mon entourage large. En revanche, la famille et les amis proches constituent l’essentiel de mon public, que je convie souvent aux séances de dédicaces que je parviens à organiser auprès de certains libraires locaux.

Quel a été votre plus gros projet réalisé dans votre profession?

En 2020, j’ai participé à un concours de scénario organisé par l’éditeur Fluide Glacial, et ma proposition a été retenue. Mon histoire, intitulée Super Divorce, a été publiée dans le magazine Fluide Glacial en juin 2020. Étant donné la notoriété de l’éditeur, je pense que c’est le plus gros projet, en tout cas le plus visible.

Pouvez-vous nous raconter une anecdote de votre travail?

Il y a quelques temps de ça, une dessinatrice avec laquelle je collaborais et moi avions envoyé un dossier de présentation pour un projet de bande dessinée.
Un éditeur nous fait un retour plutôt positif mais nous fait part de ses interrogations sur le format, et nous a demandé une réécriture: le projet, prévu en trois tomes, devait tenir en deux tomes.
Mais la version en deux tomes n’a pas été retenue, et il fallait cette fois un seul tome, de précisément 96 pages. Une nuit blanche plus tard, j’envoie le nouveau script, mais l’éditeur nous a finalement donné congé. Le projet ne l’intéressait plus !

Pour vous, à quoi se résume le bonheur?

Je ne pense pas qu’il y ait de réponse idoine à cette question existentielle.
Pour ma part, je pense que l’une des clés est de savoir se concentrer sur ce qui nous paraît essentiel dans la vie, nos valeurs motrices.
L’autre stratégie consiste selon moi à lâcher prise sur ce que l’on ne maîtrise pas, car s’évertuer à tout contrôler est ce qui engendre le plus de troubles.

Merci Abdelkader Lhakkouri pour vos réponses et votre temps !

Découvrez ci-dessous les oeuvres

de Abdelkader Lhakkouri 

(Crédit photo : Abdelkader Lhakkouri / Yvan Postel – NATS EDITIONS)

(Crédit photo : Abdelkader Lhakkouri / Yvan Postel – NATS EDITIONS)

(Crédit photo : Abdelkader Lhakkouri / Yvan Postel – NATS EDITIONS)

(Crédit photo : Abdelkader Lhakkouri / Yvan Postel – NATS EDITIONS)

 


Commandez en ligne les BD de l’artiste


Interview démentielle réalisée pour CD-MENTIEL MAGAZINE – Février 2022