L’Arc de Triomphe s’emballe

97
0

Samedi 18 septembre 2021, l’Arc de Triomphe s’est emballé ! Un hommage au couple d’artistes Christo et Jeanne-Claude qui ont imaginé cette œuvre éphémère il y a presque 60 ans.

Cette idée complètement folle est venue en 1962 quand les artistes ont réalisé un photomontage du monument historique empaqueté dans un drap. C’est malheureusement 1 an après le décès de Christo, survenu en mai 2020, que l’œuvre aura enfin vu le jour après plusieurs années de négociations menées par son neveu Vladimir Javacheff.

Ces artistes, qui travaillent ensemble mais qui sont aussi en couple dans la vie, se sont faits connaitre à la fois par le gigantisme de leurs réalisations et par leur caractère éphémère.

(Crédit photo : __ Pratov)

Le couple d’artiste met en scène toiles, câbles et structures métalliques, pour créer des œuvres éphémères qui durent deux semaines en moyenne. Leur art consiste en l’« empaquetage » de lieux, de bâtiments, de monuments, de parcs et de paysages. Ils s’approprient un lieu ce que l’on appelle une œuvre in situ. Certaines de leurs œuvres pionnières se rapprochent du Land art en raison de leur gigantisme ou plus généralement de leur réalisation hors des traditionnels sites : atelier, galerie, musée. Le couple refuse cependant l’appellation « Land Art », précisant que ses interventions ne sont jamais réalisées dans le désert : un argument assez discutable au regard de la diversité des pratiques de ce mouvement artistique. Ils s’intéressent à la structure, à l’usage, à la beauté ou à la dimension symbolique des lieux sur lesquels ils interviennent temporairement, qu’ils « révèlent en cachant ».

Christo réalise un travail monumental et éphémère, c’est ce qui marque leur originalité, prendre autant de temps uniquement pour un résultat qui ne durera qu’un court laps de temps.

Selon Albert Elsen, « aucun artiste de l’histoire n’a passé autant de temps à voyager pour se présenter lui-même ainsi que son œuvre. Le succès de ses projets auprès du public […] est dû pour une part non négligeable à sa facilité de contact et à ses dons naturels de pédagogue. Il fut le premier créateur à étudier de lui-même l’impact tant humain qu’environnemental de ses projets. La plupart des artistes pensent que l’éducation du public prend trop de temps au détriment de leur travail ».

Pour Christo, « l’interactivité verbale avec le public » fait partie intégrante de sa créativité. Toujours selon lui, « son art est le résultat d’une réflexion et d’une intuition esthétique imposée à un environnement naturel et construit ».

Pour Christo, leur œuvre est faite pour impressionner le public et donner de nouvelles visions ainsi qu’un cri de libertéQuand un monument est emballé, il acquiert une tout autre forme, une tout autre identité, un tout autre prestige : on ne le reconnaît plusLes Christo recherchent une vision populaire, une popularité de leur art.

 

Avec leurs spectaculaires oeuvres d’art éphémères, les plasticiens Christo et Jeanne-Claude avaient fait redécouvrir sous un nouveau jour de prestigieux monuments, du Pont-Neuf au Reichstag. Portrait éclairant d’un couple d’artistes devenu star avec ce superbe reportage 1H30 sur ARTE (Disponible jusqu’au 14/12/2021)

Détaillant les préparatifs de l’installation, ce documentaire exhume aussi archives et interviews du Bulgare Christo Vladimiroff Javacheff et de son épouse française, Jeanne-Claude Denat de Guillebon, pour composer le portrait lumineux d’un indéfectible duo amoureux et artistique. Il explore leur conception de l’art et les points d’orgue de leur travail, de Paris (emballage du Pont-Neuf en 1985) à Berlin (emballage du Reichstag en 1995) en passant par New York, leur ville d’adoption. Documentaire de Jörg Daniel et Wolfram Hissen (France, 2021, 1h30mn)

 

Découvrez le projet de l’Arc de triomphe empaqueté par Christo & Jeanne-Claude.

La dernière œuvre de Christo & Jeanne-Claude est à découvrir du 18 septembre au 3 octobre 2021.

Cette œuvre compte 25 000 mètres carrés de tissu recyclable en polypropylène argent bleuté et 3 000 mètres de corde rouge.

 

 


Plus d’informations sur : http://www.paris-arc-de-triomphe.fr/